ACCUEIL

HISTOIRE

PHOTOS

- Photos

- Vidéos

PRESSE - REF

- Presse

- Références

- Répertoire

- Plaquette

- Agenda

LES POTES - LIENS

- Nos Complices

- Nos Orgues

     - P'tit Roseau

     - Le Petiot

     - Gadjo

     - Bel Canto

- Un compagnons

CONTACT

 

L'été 1979 Roselyne errait dans les rues de Saint Malo, à cette saison, beaucoup d'artistes animent les rues, mais elle fut attirée par une musique qu'elle n'avait encore jamais entendue, elle l'écouta pendant des heures, c'était un magnifique Orgue de barbarie... 

Plusieurs jours elle l'écouta, puis le tourneur l'invita à prendre la manivelle, Roselyne arriva derrière la boite à musique, un peu surprise. L'homme conquis par sa spontanéité lui dit " Attends, je vais te montrer ". Et durant trois années elle connut la vie de bohème qu'elle  n'oubliera jamais.

Tout en gardant ce rêve, de posséder un jour un orgue de barbarie, Roselyne s'est fait une situation dans la vie active, avec tout ce que cela comporte, boulot, chômage...

Puis un jour de l'année 1998, une opportunité, un déclic, le destin, sur les traces de ce tourneur qu'elle avait rencontré, elle trouve son Orgue de Barbarie, un 24 touches type Thibouville et vert de surcroît . Elle l'a baptisé " Petit Roseau ". Et c'est dans la "Rue" qu'elle réalisa son vieux rêve.

"Bohémienne des temps modernes", elle va avec son homme chanteur et "Jazzo flûte man", de villes en villes et de villages en villages égrener au son de l'Orgue de Barbarie ces airs et chansons rétros pour le plus grand plaisir des Badauds.

Bien des choses sont arrivées depuis : la rencontre avec le "Noteur" de cartons Paul Boyad Joglou à Montesquieu Lauragais, la création de quelques cartons grâce à l'ordinateur, la fabrication d'un Orgue de Barbarie portable sur la base d'un 24 touches Organina Thibouville, c'est "Le Petiot", la rencontre avec le facteur d'orgue Sébastian Schuetz, à côté d'Agen, c'est le créateur d'un orgue fabuleux, "Gadjo" un 27/32 notes, et puis la dernière trouvaille, c'est un magnifique orgue de foire 52 notes de facture belge Thirion, et enfin des kilomètres de pavés dans les pattes, mais ce n'est pas fini ...

Sur notre route nous avons croisé un Clown automate il s'appelle "Auguste", il ne savait plus ou aller, alors depuis il nous suit .

Et puis la passion continue, cela ne s'arrête pas là ... Il est tout petit, mais costaud et beau!!! c'est une conception de Sébastian Schuetz et Frédérick Gaudin (2 Facteurs complémentaires). Un orgue à anches 29 touches avec double jeu de anches et transpositeur. Un bijou... et je vous assure que l'Orgue à flûtes et l'Orgue à anches, ensemble c'est un régal, mais là on a du boulot... d'autant que nous travaillons aussi avec un autre "Noteur" de cartons, Antoine Bitran, qui fait des arrangements splendides.

A bientôt... dans un coin de rue..